Des ados s'envolent pour Mars 

Fermez vos yeux et essayez d’imaginer de vivre sur Mars. C’est ce qu’a fait Nikita pour son stage chez nous, au Swiss Space Center. Dans sa deuxième année d'études à l'ecole moyenne, Nikita est venu nous voir en septembre de l’année passée avec l’envie de mettre à nos services ses talents en tant que graphiste numérique. Le résultat est une vidéo à la fois imaginative et réaliste que vous pouvez apprécier sur YouTube.

Un autre stagiaire que nous avons pu recevoir est Arthur, lui aussi à mi-chemin de son parcours scolaire. Arthur était curieux de voir à quoi ressemble-t-il le travail d’un scientifique, ce qui lui a valu une bienvenue à base de brainstorming et ondes gravitationnelles. Arthur s’est ensuite passionné par le fait que les expériences scientifiques débitent de telles quantités de donnés que les chercheurs ont besoin d’une aide supplémentaire pour les analyser: bien que les ordinateurs dépassent les gens en vitesse, le cerveau humain est encore incontournable pour donner du sens aux données et reconnaître leur importance. De plus en plus de scientifiques alors partagent les données de leurs expériences avec le public pour que tout un chacun puisse prêter son esprit critique à l’analyse des données. Arthur a exploré l’univers de la science citoyenne, en se penchant sur Mars et la quête à une nouvelle planète qui se cacherait dans la périphérie extrême de notre Système Solaire: incroyable mais possible. Si ces opportunités titillent aussi votre curiosité, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de Zooniverse

Image de canals sur Mars tirée d'un projet de science citoyenne pour la reconnaissance de son contenu: le cerveau numérique n'arrive pas encore à donner du sens à ce qu'il voit, alors que le cerveau humain reste incontournable pour ce type de tâches.

Posted by Umberto Cannella on Wednesday 10 May 2017 at 16:56
Comments
RSS