Antonin Danalet

Quand les gares se métamorphosent

Une émission de la RTS a couvert toute la semaine la métamorphose des gares suisses leurs flux (125'000 personnes par jour à la gare de Genève), leurs activités commerciales (40 commerces pour 130 mio de chiffre d'affaire par an à la gare de Genève, 200 commerces à la gare de Zurich pour 0.5 mia de chiffre d'affaire, 1 mia de chiffre d'affaire pour l'ensemble des 9 plus grandes gares suisses, de 20 à 60 commerces et de 2000 à 10'000 m2 de surfaces commerciales à Lausanne en 10 ans), les grappes d'activité qu'elles regroupent et la disparition des bancs et des salles d'attente.

Avec des commentaires d'utilisateurs et de Laurent Staffelbach (chef du projet Léman 2030),  Laurent  Matthey (prof UNIGE), Sonia Lavadinho et Michaël Thémans (Transportation Center EPFL).

Quand les gares se métamorphosent

Aujourd’hui les gares se transforment jusqu’à devenir, dans les grandes villes, de véritables centres commerciaux avec leurs galeries marchandes ouvertes tous les jours et tardivement. Comme la gare Cornavin de Genève qui vient de faire peau neuve, en attendant la réfection des gares de Lausanne, de La Chaux-de-Fonds ou de Vallorbe.

Comment analyser ces évolutions? Le but est-il de faire de ces gares des lieux de vie, d’échange et de partage ou des endroits sécurisés et propices au shopping? Les gares d’aujourd’hui préfigurent-elles la société de demain?

En partance (lundi)

Après Zurich en 2009, les CFF inauguraient en mai 2014 le premier "lounge" de Suisse romande à la gare de Genève Cornavin. Cet endroit spacieux, confortable et silencieux est réservé aux titulaires d’un abonnement CFF 1ere classe, ou de billets internationaux en 1ere classe.

Il tranche avec la modeste salle d’attente ouverte à tous située juste en face. Que pensent les voyageurs de ces deux lieux que tout semble opposer?

Ecouter Vacarme du lundi (1/5)

Les marchands du temple (mardi)

Les 20 et 21 septembre 2014, la gare Cornavin nouvelle version était inaugurée. Si la plupart des commentateurs ont souligné sa réussite architecturale qui permet à davantage de lumière de pénétrer, la question de la place accordée aux commerces ne fait pas l’unanimité.

Ecouter Vacarme du mardi (2/5)

Une gare fantôme (mercredi)

Construite au 19e siècle, mais inaugurée en 1915 après le percement du tunnel du Mont d’Or, la gare frontière de Vallorbe est située sur la ligne Simplon-Orient-Express. Avec son architecture imposante, elle constitue une porte d’entrée monumentale de la Suisse. Elle comptait à son apogée 280 salariés.

Ecouter Vacarme du mercredi (3/5)

Mélodie en sous-sol (jeudi)

"Bienvenue en gare". Ce mot d’accueil figure en ouverture du règlement intérieur de la gare de La Chaux-de-Fonds. Il laisse penser que la gare est un espace public, ouvert à tous, aux voyageurs aussi bien qu’aux "marginaux". Or, depuis quelques mois, les CFF ont décidé de diffuser de la musique classique afin de dissuader certains de s’installer durablement dans le hall d’entrée.

Comment les uns et les autres vivent cette situation?

Ecouter Vacarme du jeudi (4/5)

Objectif 2030 (vendredi)

Après celle de Genève, la gare de Lausanne s’apprête à connaître de grands travaux qui redessineront non seulement son architecture et son fonctionnement, mais également le quartier adjacent. Il s’agit de répondre, d’ici 2030, au doublement annoncé du nombre de voyageurs.

Face à l’ampleur des modifications annoncées et au risque de gentrification de leur lieu de vie, des riverains se mobilisent.

Ecouter Vacarme du vendredi (5/5)

Ecouter Les échos de Vacarme, avec les messages d’auditeurs pour conclure la semaine

Posted by Antonin Danalet at 14:11
Comments (0)
De très indiscrets réseaux WiFi à SXSW

Le festival South by Southwest (SXSW) a débuté hier à Austin (Texas). Le Monde suit la conférence, avec un compte Twitter et des articles sur le site du Monde.fr, dont Climat, harcèlement et nuggets de poulet... un jour au festival SXSW. Extrait :

De très indiscrets réseaux WiFi

Pour suivre les faits et gestes des internautes, les entreprises avaient le cookie, elles ont désormais le WiFi. De plus en plus d’entreprises, en Europe et aux Etats-Unis, collectent des données liées aux réseaux WiFi pour pister les possesseurs de téléphones connectés et établir des profils détaillés. C’est ce qu’a expliqué Adam Tyler, de l’entreprise CSID.

La suite

La description du talk est aussi disponible en anglais sur le site de SXSW : Wi-Fi Privacy: When Sniffing Becomes Snooping.

J'ai collecté ce type de données WiFi en 2012 sur le campus de l'EPFL et je les ai rendues publiques la semaine passée (doi:10.5281/zenodo.15798)

Visualisations des données collectées

En image :

En vidéo :

Cela illustre la capacité de ces données à détecter l'activité du porteur du téléphone, en utilisant simplement le réseau WiFi existant, sans ajouter d'antennes. On peut supposer qu'avec plus d'antennes, la précision serait meilleure et permettrait de détecter les itinéraires entre ces différentes activités. Par ailleurs, des modèles mathématiques permettent d'associer ces choix d'activité à des facteurs tels que la distance, l'heure de la journée, le prix du repas, la mise à disposition ou non de bière, les habitudes, etc.

Références techniques :

Posted by Antonin Danalet at 12:58
Comments (0)
Research data available: WiFi traces on EPFL campus

I've just uploaded some research data on Zenodo:

Danalet, Antonin. (2015). A Bayesian Approach to Detect Pedestrian Destination-Sequences from WiFi Signatures: Data (Transp. Res. Part C, 2014). Zenodo. 10.5281/zenodo.15798

This dataset contains and describes the data used in

Danalet, A., Farooq, B., & Bierlaire, M. (2014). A Bayesian approach to detect pedestrian destination-sequences from WiFi signatures. Transportation Research Part C: Emerging Technologies, 44, 146-170. doi:10.1016/j.trc.2014.03.015

Specifically it contains WiFi traces, pedestrian Semantically-Enriched Routing Graph (SERG), and Potential Attractivity measure (PAM). Compared to the previously uploaded data, there are more WiFi traces (not only those of one author, but 2'421'427 WiFi traces on EPFL campus for 4114 employees and 220 students covering 52 days).

Data are provided in the raw text format and as a PostgreSQL table, with cleaned data. A description of the data is also available.

ERRATA about the data description:

In the PostgreSQL table, there are some data with list_id = 0. They correspond to 12 people who accepted to share their MAC addresses with me.

Posted by Antonin Danalet at 15:30
Comments (1)
Where are we tracked the best by EPFL WiFi?

The Rolex Learning Center is a nice tracking device, and not only because it's transparent!

I shared WiFi traces with the Geographic Information System course given at EPFL by François Golay. After posting on this blog the density of WiFi traces per category of WiFi users (EPFL students, EPFL employees and UNIL community), here is another student project, by Yoan Pétremand and Marc Rufener. They presented the precision of WiFi localization on campus (among other things).

This map shows a measure of the precision of the localization on EPFL campus. The red dots have a better precision than the blue dots.

The precision is the best in the Rolex Learning Center, and generally in the buildings. Outside the buildings (e.g., on the way to the Rolex Learning center, along the Math building), localization is worse. In the center top of the picture, a line of blue dots looks like in the Civil engineering building but corresponds most probably to people waiting at EPFL metro stop, in the center top top of the picture.

Confidence factor (cF), definition: A confidence factor cF defines a square around each x–y coordinates. The device is estimated to be inside this confidence square centered at the measurement with sides 2·cF x 2·cF with 95% probability. To know more about cF.

WiFi data used in this image have been collected between May 16 and May 25 2012 with the Cisco Context Aware Mobility API with the Cisco Mobility Services Engine (MSE). To know more about the data.

This map has been generated by myself, using the student work by Yoan and Marc, supervised by Timothée Produit. I generated myself just because I wanted a picture of the full campus. The background uses OpenStreetMap and EPFL pedestrian network (green lines).

WiFi data and EPFL pedestrian network data are available for research.

Posted by Antonin Danalet at 22:34
Comments (0)
Que fait-on sur le campus après 18h ?

Les données WiFi collectées sur le campus ont été partagées avec les étudiants du cours de Système d'information géographique (SIG) donné par François Golay (LASIG). Il s'agit de données de triangulation WiFi collectées avec un outil de Cisco (description détaillée des données dans A path choice approach to activity modeling with a pedestrian case study).

Certains étudiants avaient cartographié les zones de vie sur le campus. Sous la supervision de Timothée Produit, Rahel Fischer et Anouk Allenspach ont quant à elles étudié les densités de signaux après 18h (entre autres choses).

On découvre qu'à la fin du semestre de printemps 2012, les étudiants de l'EPFL passaient principalement leurs soirée au self-service L'Esplanade (?) :

Les employés de l'EPFL restent tard à leur bureau et certains vont à bar Satellite, au centre de l'image :

Quant aux membres de l'UNIL, dont nous n'avons pas l'identité (employés ou étudiants), on les retrouve à Sat' ou à l'arrêt du métro (en haut au centre de l'image, un peu plus bas que l'arrêt du métro, puisque en 2012, il n'y avait qu'une faible couverture de l'arrêt et que l'antenne la plus proche était dans le batiment GC) :

Posted by Antonin Danalet at 14:38
Comments (0)
Which restaurant are you choosing for lunch?

Loïc Tinguely is starting this week his Master thesis in the TRANSP-OR lab. It is entitled Destination Choice Model for pedestrians including a panel effect: A case study on EPFL restaurants (for now). Matthieu de Lapparent, Michel Bierlaire and myself are supervising the thesis.

Posted by Antonin Danalet at 23:47
Comments (0)
Travail en groupe : plus court chemin pour Sat'

Aujourd'hui commence à la fois le semestre et le cours Enjeux mondiaux pour les étudiants de première année bachelor. L'occasion d'apprendre quelques techniques de travail en groupe avec le Centre d'appui à l'enseigenement (CAPE) : 11 vidéos (et des documents) présentent les questions que les étudiants pourraient se poser et y répondent en quelques minutes

La page de titre de chaque vidéo utilise en fond l'image des plus courts chemin pour Sat', le bar de l'EPFL, déjà postée sur ce blog.

Une image fort adaptée, puisqu'aller à Sat' répond à quasiment toutes les questions ci-dessus :

  • Que faire lors de la première réunion du projet ? Aller à Sat'
  • Comment former une équipe performante ? Aller à Sat'
  • Comment trouver de bonnes idées, créatives et exploitables ? Aller à Sat'
  • L’échéance finale s’approche et les tensions montent – comment faire face ? Aller à Sat'
  • ... ;)

Bon semestre à Sat à tous !

Que faire lors de la première réunion du projet ? Aller à Sat' !

Posted by Antonin Danalet at 18:22
Comments (0)
When are we maxing out our camipro cards?

Number of transactions in EPFL restaurants over 5 weekdays in May 2012.

Restaurants in EPFL: Satellite, Ornitho, Parmentier, Giacometti, Le Corbusier , Novae Copernic, Novae Arcadie, Atlantide, BC, DMX, Table de Vallotton, Le Hodler, Vinci, Esplanade, Le Klee, Cafeteria EL

Data from Camipro system

Posted by Antonin Danalet at 15:47
Comments (0)
Voiture et piétons, quelle cohabitation ?

Comment l'automobile a changé l'aménagement urbain ? Vincent Kaufmann (LaSUR) répondait à cette question hier sur la RTS.

Le développement de la mobilité douce dans les villes

Vincent Kaufmann, sociologue à l'EPFL, retrace l'histoire du développement de l'automobile en Europe et ses conséquences sur l'aménagement urbain.

Sources : RTS via Revue de presse EPFL

Posted by Antonin Danalet at 13:29
Comments (0)
Zones de vie sur le campus

L'année passée, l'attractivité des différentes zones du campus avait été étudié dans le cadre des mini-projets du cours de Système d'information géographique (SIG) donné par François Golay (LASIG).

Cette année, dans le même cours, David Moy de Vitry et Romain Meyer, sous la supervision de Timothée Produit, se sont penchés sur les données de triangulation WiFi collectées par un outil de Cisco (description détaillée des données dans A path choice approach to activity modeling with a pedestrian case study).


Toutes les données visualisées sur la carte du campus EPFL (pour télécharger l'image sans utiliser Flickr, c'est ici).

Les données ont été collectées en 2012. On note qu'il n'y aucun point au Quartier Nord, qui n'était pas encore construit. Il n'y avait d'ailleurs pas vraiment de WiFi à l'arrêt EPFL M1. Le Quartier de l'innovation n'est pas non plus couvert.

L'identité du propriétaire de l'appareil a été anonymisée, mais sa section et son année d'étude sont connues. David et Romain ont donc pu définir les zones de vie par classe d'étudiants à l'EPFL. Pour cela, ils ont estimé les zones les plus visitées par chaque section/année (Kernel Density Estimation sur les données avec un 'confidence factor' cF < 200 mètres / isolignes du fractile 30%).


Zones de vie des étudiants en informatique, 2e année de Bachelor (en vert) et en mathématiques, 1e année de Bachelor (en jaune) (pour télécharger l'image sans utiliser Flickr, c'est ici).


Zones de vie des étudiants en informatique, Master (en brun) et en physique, 1e année de Bachelor (en violet) (pour télécharger l'image sans utiliser Flickr, c'est ici).

Les étudiants en Master en informatique passent l'essentiel de leur temps en BC et en IN, sans surprise. L'axe CO-CM-CE correspond principalement aux étudiants Bachelor, tout comme le Learning Center.

Posted by Antonin Danalet at 14:28
Comments (0)
Page : « Previous 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 Next »
RSS