Cette page appartient aux archives web de l'EPFL et n'est plus tenue à jour.
This page belongs to EPFL's web archive and is no longer updated.

Les pieds dans la boue... le bonheur!

Me voici rentrée de l'aventure de 2 jours sur le terrain.
Eh oui on a dû traverser maux et tempêtes pour y arriver: 6h pour faire 600km puis 2h pour faire les 30 derniers. Durant le voyage j'avais peine à croire qu'on pourrait échantillonner: des seilles d'eau inondaient la route et donc le terrain... je pense que le conducteur connaissait par coeur la route pour s'y retrouver.
Mais peu avant d'arriver, tout s'est arrêté: ciel bleu sans nuage avec un bon vent.
En entrant sur la route qui mène au champ, le bus s'est embourbé. Ça fait le même effet que sur la neige, leur solution pour s'en sortir est pourtant orginial: dégonfler les pneus et attendre une voiture 4x4 pour nous sortir de l'impasse.

Après le trajet périlleux, ce fut périlleux pour mes nerfs. Je suis allée prélever mes échantillons avec 2 hommes forts, autrement dit, ce ne fut pas trop faitguant pour moi. Ma tâche consistait à noter les numéros sur les échantillons dans un ordre logique... Cependant ce n'était pas facile de les regarder passivement sauter sur les cylindres pour les enfoncer, alors que Pascal Boivin nous avait spécifié l'importance d'échantillonner avec douceur... C'était parfait! Mais mon pauvre espagnol ne m'a pas permis de verbaliser le problème.
En même temps, peut-être que je risque d'avoir un résultat de compaction qui va époustouffler tout mes profs!
Mise à part ce détail, ce fut une bonne campagne de terrain. Enfin les mains sales et les barrières à enjamber. Comme j'aime être sur le terrain!

Maintenant que je commence à apprendre à faire les analyses pédologiques: après 4ans d'étude à l'EPFL, c'est le moment!
Posted by Gabrielle Schwab on Saturday 14 April 2007 at 17:48