Cette page appartient aux archives web de l'EPFL et n'est plus tenue à jour.
This page belongs to EPFL's web archive and is no longer updated.

WE Bernhardien

Voici les aventures avec notre pot Bernhard.

Eh oui nous avons eu une bonne surprise le WE dernier. Jeudi soir, petit mail de mister: "ça vous va si je débarque samedi matin?".
Genre programme derinère minute, il est pire que moi!-)
Mais on aime les surprise, ça tombe bien. Surtout les comme ça. Du coup, samedi matin, Gaby toute motivée se lève tôt pour aller chercher Monsieur Bernahard. Hélène a trop de travail et en a profité pour aller au labo á l'uni.
Bon on ne sait pas trop quand il arrive, ni exactement où, mais on y va, bien décidé à le trouver! Petit détails: je n'ai plus mes lunettes, j'ai oublié mon natel (seul moyen de communication), et mon espagnol est toujours médiocre malgré mes efforts... du coup ça se corse. Je débarque donc à l'arrêt de bus à 9h moins 1. Y tourne en rond 1h, ert m'essaie même à me renseigner en espagnol... je finis par me résigner et rentre bredouille: Berhnard, débrouille comme il est, risque d'arriver avant moi à l'apparte. Mais non, heureusement que n'est ni. Le WE peut enfin commencer, il est 11h du mat. Et départ pour chez Orianne et Julia (2 filles de la fac) on y retrouve Hélène aussi.

Séquence rösti:
Décidé à faire goûté une spécialité suisse à nos amis, nous entamons les préparatifs du repas: rösti en 3 variantes (Bernoise, pomme-rösti et rösti suédois), avec salade royale d'Hélène et dessert surprise de Bernhard.
Ca se complique déjà au moment des courses, lorsqu'il faut chercher un aliment de remplacement au gruyère... et au saumon (eh oui, rösti de luxe!). Le fontina et le thon feront l'affaire.
Ensuite les casseroles: eh non, les vraies poelles on ne trouve pas ça partout. Alors on se bat avec le fond pour essayer d'en préserver le délicat croustillant... Et on finit par faire la bataille du rösti avec Bernhard! 2h dans une cuisine laisse des séquelles (mieux ça qu'un fossé).
Résultat: nos hôtes ont apprécié ce simili-rösti, avec élection du rösti-tradition. Le plus drôle fut de leur faire prononcer "rösti" correctement.

Leçon de tango:
EH oui, nous avons essayé d'apprendre à Berhnard les joies du tango. Mais comme vous pouvez le constater, on est plutôt concentrer sur nos pieds: difficile de se traverstir!-)

Arboriculuture:
Mon passe-temps favori m'a repris!-) Un grand parc, avec un arbre centenaire m'a trop séduit pour rester les pieds sur terre. Eh oui je me suis envolée un instant! Un pur moment de plaisir.
Remarque: dans la Pmapa, aucun arbre n'est naturel. Je trouve ça dingue: des centaine de km sans arbre, que de la prairie à l'origine. N'empêche qu'ils ont bien choisi les espèces qu'ils ont décidé de planter: parole de grimpeuse!-)
Posted by Gabrielle Schwab on Monday 7 May 2007 at 3:23