Cette page appartient aux archives web de l'EPFL et n'est plus tenue à jour.
This page belongs to EPFL's web archive and is no longer updated.

Christelle Moulin

Quote of the day

Open quoteThey should see it like a weekend of camping.Close quote

SILVIO BERLUSCONI,

Italy's Prime Minister, trying to mollify the thousands of Italians who have been rendered homeless by the earthquake that rocked the Abruzzo region on April 6. (Time.com)

 

Posted by Christelle Moulin at 8:51
High Five!

Vous n'avez pas pu rater le phénomène: "manger 5 fruits et légumes par jour" est partout. Sur toutes les publicités et produits en France, en version "Five a day" aux US, dans le bilan comptable de Knorr à la rubrique " vous croyez tout de même pas qu'on allait laisser passer un filon pareil et rater une occasion de tondre le consommateur?" (cf Knorr vie)...

Le problème c'est que: de un les légumes c'est vert (pour la plupart) et moi le vert dans mon assiette depuis toute petite, je suis perplexe; de deux, on peut légitimement se demander comment une famille avec le SMIC fait pour gaver ses bambins de 5 fruits et légumes par jour (et je ne parle pas de l'aspect psychologique soulevé au point 1); de trois, une fois qu'on a résolu 1 et 2, et qu'on est plein de bonne volonté, ça reste difficile: le chocolat c'est plus tentant que la plus luisante des pomme rouge, en plus le chocolat on s'en met pas partout (enfin moi si...), on peut en manger tout le temps (comment je fais pour manger mon pamplemousse et vous écrire en même temps, en sachant que j'aimerais garder mon clavier encore un peu? la branche Caillier, elle, a un petit emballage très pratique et elle a pas le temps de fondre et de dégouliner ailleurs que dans votre estomac).

Et puis 5?? c'est quoi ce nombre: admettons que je mange une pomme, un légume à midi et un le soir, il m'en manque encore 2!!! Ah oui! le verre de jus d'orange matinal!! mmmh Le nutella, z'êtes sûr que c'est pas un fruit? (On a envisager l'utilisation du Nutella pour combattre la faim dans le monde: le lait, les noisettes, le cacao, l'huile ça contient tout ce qu'il faut (à part les légumes donc) et avec 541 calories au 100g, vous pouvez retaper un enfant affamé en moins de deux (cuillières). Le seul problème, c'est la chaleur. Le nutella il aime pas la chaleur... Et puis de toute façon, personne connaît la recette.)

Bref, c'est pas facile 5 fruits et légumes par jour. Et puis aujourd'hui je lis ça.

En gros, mes 5 fruits et légumes de 2009, ils ne valent plus rien. Avec les cultures intensives qui apauvrissent les sols, la cuillette précoce qui n'attend pas que le légume ait emmagasiné tout les minéraux qu'il pouvait trouver plus la séléction génétique, les légumes de 2009 sont 5 à 40% moins nourrissants que les légumes de mon grand père il y a 50 ans.

En plus, si vous pensiez être en partie sauvé en vous gavant de vitamines en tablettes, l'article finit de vous achever: ça aussi, ça marche pas. Seul les vrais légumes comptent!

MANGEZ DES POMMES! (avec une cuillière de Nutella un peu fondu c'est délicieux!)

Posted by Christelle Moulin at 10:11
Comments (1)
Sapce Junk

Suite à la collision de deux satellites en orbite, tout le monde se fait du souci au sujet des débris entourant notre belle planète!

Je vois vraiment pas pourquoi, regardez bien on voit encore un peu qu'elle est bleue!

Chaque point blanc sur l'image ci-dessous représente un débri de 10 cm de diamétre ou plus:

"There are currently at least 17,000 objects measuring four inches or greater circling the Earth — and in some ways, that's the good news. The government (ndrl: US) estimates that there are 200,000 objects in the one- to three-inch range, and tens of millions smaller than an inch."

C'est quand que la NASA et consort se mettent à produire des Wall-E en série?

 

Posted by Christelle Moulin at 12:13
Encore un prétexte...

Je profite du fait que deux satellites en orbite se sont rentrés dedans mardi (ça s'est vraiment passé!) pour vous parler d'un des sites web que je visite quotidiennement.

Si vous avez cliqué sur le lien ci dessus, la réponse est non je ne consulte pas quotidiennement Spaceflight Now, "the leading source for online space news"!

J'ai découvert la nouvelle via Time.com qui est donc le site dont je veux vous parler. Précisément, via un des blogs de Time Online, Nerd World.

Nerd World c'est un des petits plus de Time.com avec Cartoons of the Week, et the best and worst list qui font le piquant du site. Pour le reste c'est un journal en ligne, avec plein d'article sérieux et des rubriques sérieuses: politique, monde, santé...

Il y a plein de raisons qui font que j'aime bien Time.com:

  • le graphisme,
  • l'accès aux archives (tout, vraiment tout, a été numérisé est en accessble en ligne), l
  • le fait que les rédacteurs sont loin d'être bêtes et pas sensasionnalistes pour deux sous,
  • le fait que lesdits rédacteurs ne sont pas tous journalistes: s'il faut parler de la CIA, c'est un ancien agent plutôt doué pour l'écriture et le sens critique qui s'en charge et pourquoi pas Ben Affleck et un article sur la situation au Congo,
  • les propositions d'articles complémentaires à la fin d'un article: vous avez terminé l'arcticle sur l'amerrissage d'un avion dans l'Hudson, vous vous souvenez de l'amerrissage dans le Potomak en 1987? vous savez exactement où vous asseoir dans un avion pour survivre à un crash?...

Bien sûr, de nos jours la plupart des articles concernent la crise, les plans de relance et le Proche Orient (qui certain jour constitue à lui tout seul la rubrique monde...). Mais j'aime bien les petits articles en plus sur des sujets qui ne sont pas dignes des Gros Titres mais qui n'en restent pas moins intéressants. Par exemple: mes patients sont des googlers (encore un non-journaliste sur un sujet qu'on imagine pas mais qui après avoir lu l'article doit être terrible au quotidien).

Time.com met autant d'ardeur et de professionnalisme à répertorier les 25 personnes responsables de la crise qu'à noter les meilleures pub du Superbowl! Et moi, je veux connaître les deux classements!

Bien sûr, Time.com n'a aucune idée du résultat des votations fédérales de dimanche dernier pourtant si importantes pour la Suisse! Pour ça, il reste la TSR ou Bluewin. Et comme bien souvent ce ne sont que des dépêches d'agence très courtes, ça vous laisse plein de temps pour fouiller dans Time.com!

Posted by Christelle Moulin at 13:34
Comments (1)
Ceci n'est pas un test!

(soupir)

Je vous avez écrit avec amour un merveilleux article vous parlant des mes tests de l'après midi, de mes questions existentielles sur la gestion des commentaires de blogs.epfl.ch, me servant de tout cela comme prétexte pour vous écrire à nouveau, tout cela après mon retour triomphant dans Tequila.

Et là je ne sais pas comment, j'ai tapé le racourci "page précédente" dans Firefox et puis plus rien...

Et bien même si vous ne m'avez plus lue (ou vue) depuis longtemps,  je n'ai pas changé: colère noire, jurons, explosion des petits orteils dans la porte de la cuisine en route pour le pot de nutella...

Bécassine is back! ça va faire mal (enfin surtout à mes orteils)!

P.S: je tiens à préciser que si les touches rémanentes avaient été activées au moment fatal du raccourci vengeur, tout cela ne serait pas arrivé. Hurray for the sticky keys!

 

Posted by Christelle Moulin at 21:20
Comments (1)
Enfin!
Je sais je sais, ça fait longtemps...je suis une sale gamine, ok ok... mais avouez-le vous les aimez bien mais article sur les 6 derniers mois de ma vie compactifiés!!


Donc, je rends mon projet de master. La semaine qui suit, je me suis occupée de moi: esthéticienne, coiffeur et abandon du rose pour un retour au blond presque initial!

Je n'étais pas au bout de mes peines puisqu'il me restait le poster et la défense. Le premier a nécessité une nuit blanche et un soutien logistique important du Canada, à l'AGEPoly. Malgré tout, c'est quand même le seul de la section qui n'a pas été imprimé dans les temps. Moi malchanceuse?? Non jamais... Heureusement, Blanche-Neige commence à me connaître et nous avons toutes deux pris la chose avec philosophie!

J'ai préparé ma défense à LA sur la plage à Malibu. Même qu'il faisait tellement chaud que je suis allée me baigner. Je vous raconte même pas comme j'ai aimé la sale bise genevoise qui m'attendait à la sortie de l'avion.

Oui parce qu'une fois le poster et la défense derrière moi (seul incident de la défense: rupture du talon de la chaussure...), il fallait organiser mon retour! Et vous le savez peut être, il a été des plus chaotique (si vous ne savez pas (je ne peux pas vous en parlez ici pour des raisons politiques.), rappelez vous mon année passée et toutes mes aventures et laissez aller votre imagination!!).
La question une fois la date du retour fixée: comment faire entrer une chambre et une moyenne de 200$ par mois de chaussures et habits dans 2 valises ne devant pas dépasser 32 kg chacune?
Réponse: trier drastiquement, envoyer 3 immenses colis par la poste, laisser un sac (énorme) à Emma, et faire un immense sourire au check-in pour pas payer trop de surtaxe, optimiser le sac à dos (très chiant quand un douanier vous demande de tout vider et que l'optimisation vous a pris 3 heures), prendre rendez-vous chez l'ostéo pour la semaine suivante parce que votre dos n'y a pas survécu. Et voilà vous êtes prêts au départ!!

Vol sans encombre ("Y a t-il un médecin à bord" étant préférable à " il manque une partie de l'aile gauche mais on peut voler quand même" du vol aller!). 3 heures d'attente à Munich. Ratage du train à Genève mais qui permet café avec un ami. Surprise, surprise! presque personne n'était au courant de mon retour!

S'en suit quelques semaines bizarres de remise à niveau: je veux repartir, je sais pas quoi faire de ma vie, mon dieu j'avais encore tout ça d'habits en Suisse, j'ai une nouvelle coloc', Laura me manque, Carole aussi, il fait moche, le ski c'est nul, je veux les palmiers, mon poster a gagné un prix, cool je peux aller à Challenge, non je veux pas aller d'abord, je boude, le ricard s'est dég' comment j'ai pu oublier, je supporte pas plus que trois verres mais comment j'ai pu oublier!!!, la géométrie de première année, mais comment j'ai pu oublier!!!, tiens ils sont plus ensemble ces deux-là mais pourquoi personne m'a dit!, ah mon fauteuil vert est toujours là, c'est qui tous ces gens à Sat?, bon allez, je monte au Challenge...

C'est ce que j'ai fait! Et j'ai bien fait on va dire! (Pour les détails cf la prochaine édition du nouveau magazine de l'EPFL: Poly Match, avec un dossier spécial Challenge!)

Depuis, j'ai changé de statut et j'ai même le droit de m'appeler mathématicienne EPFL. Même que j'ai une petite idée de ce que je vais faire quand je serai grande mais là ce sera pour une prochaine fois!

A bientôt!
Posted by Christelle Moulin at 15:04
Episodes précédents
Je vous ai un peu laissé tomber ces derniers temps...

Mais je vais me rattrapper.

Bien assis? C'est parti...

Je vous avais laissé à Thanksgiving avec Emma et Laura. Après ce petit voyage, la vie a repris son cours normal: shopping effrené (les chaussures, c'est mon point faible, je suis incontrôlable...), sorties, soirées ciné et jacuzzi, plongée dans la clandestinité et éventuel retour en règle (mais je ne peux pas trop m'étendre sur ce sujet, au cas où la NSA lirait ces quelques lignes)... et un peu de math bien sûr!

Une respiration plus tard, c'était Noël (Joyeux Noël!!) (shopping, repas coréen et messe de minuit), et nous voilà parties pour 3000 km à travers la Californie, le Nevada, l'Arizona et l'Utah!

On a tout eu: la neige (mais pas les pneus qui vont avec), le froid, la poussière rouge desertique (je suis sure que la voiture en porte encore les marques), la faim, le mal d'avoir trop mangé (le Buffet du Bellagio était juste énooooorme et pour seulement 29$!!!), les casinos, les biches et les cerfs, les Indiens, les routes les plus cabossées du pays, une fondue (sur les plaques de ma cuisine dans la chambre d'hôtel!), des exploits inédits de Bécassine (comme perdre les clés de la voiture, ah non ça j'ai déjà fait à Thanksgiving...mais heureusement Emma était là pour retrouver tout ce que je perdais!), des Belges (enfin presque), des ours (pas des vrais hein!), des sensations fortes (à la poursuite des Belges, j'ai dépassé 4 voitures d'un coup!), le tube des vacances (International Harvester par Craig Morgan, c'est de la Country), des sueurs froides en voyant tout le bordel qu'il y avait dans la voiture (coffre et banquette arière) alors qu'on devait ramené 3 personnes depuis Las Vegas (chacun avec une valise...), le jacuzzi dans 2 hôtels (trop la classe), le Luxor, la fontaine du Bellagio (cf Ocean's Eleven), la mer de sel à Death Valley, les pics à Bryce Canyon, les trucs bizarres à Monument Valley (même qu'à 6h du matin je suis sortie en pijama par 13 (Farenheit) pour voir le lever du soleil derrière les trucs bizzares), le canyon à Grand Canyon, pas les Sequoias à Sequoia Park (y avait la neige et plus de chaînes en stock), la tour Eiffel, les paillettes et le frisson du jeu à Las Vegas et last but not least la grippe intestinale pour rentrer (ça c'est seulement moi et à ce propos: merci Mc Do' pour le hamburger pourri et merci Emma d'avoir conduit tout le long pour rentrer à LA)! Et Bonne Année!!!

En gros, on a fait 3400 km, traverser 2 fuseaux horaires et 4 états, mangé environ une tonne de cookies chacune, maudit le GPS et ces " a better road is available" au moins 456 fois (par jours) et rencontrer pleins d'hommes de nos vies (mais on en a pas ramené...).

Grâce à ce maudit hamburger, le retour en ce qui me concerne et le début de l'année 2008 furent des plus pénible. La première semaine j'arrivais pas à manger donc je suis pas sortie de mon lit.

Après ça, ben comment dire, il me restait 2 semaines pour finir mon projet de master: la liste " à faire" à ce moment-là faisait environ 3 pages recto-verso, dont une 30 figures à dessiner (merci, Patrick et Alex pour m'avoir appris à utiliser Illustrator, comme quoi le GPR c'est super utile). Arthur (mon ordinateur portable) a été mis à rude épreuve mais à bien tenu le coup. Finalement, le projet compile en 5 minutes et le dernier bug mathématique résolu (une espèce de peau de banane que j'avais soigneusement évitée mais sur laquelle j'ai glissé 5 heures avant de rendre le tout), j'envoie le tout à Marianne direction Blanche Neige.

Il est 2 heures du matin, je rentre à la maison. Est ce que le fait d'avoir rendu mon projet de master a tout changé? Ben en tout cas, ça n'a pas fait disparaître Bécassine: j'ai oublié mon natel dans le taxi en rentrant.

Bref après une bonne nuit (et demi journée) de sommeil, la vie a repris son cours: shopping, sorties, ....

Pas facile, hein, diplômante à l'EPFL?
Posted by Christelle Moulin at 5:37
Comments (3)
Thanksgiving avec Laura et Emma partie 3 et 4
Yosemite National Park: samedi 23 et dimanche 24 novembre 2007

Réveil en douceur samedi matin. Cette fois, il y a de l'eau chaude pour tout le monde! Après avoir déjeuné, on part faire le tour du campus de Berkeley. Même style que USC et UCLA: brique rouge pour la plupart des bâtiments et mêmes habitants (les écureuils bien sûr...). En passant, on s'arrête dans un magasin de chaussure. 10 minutes plus tard me voilà heureuse propriétaire d'une paire de bottes!

Emma et moi laissons Laura à son sport et son coiffeur et nous reprenons la route direction Yosemite! En gros 4 heures à traverser la Californie d'ouest en est. Aujourd'hui c'est au tour d'Emma de conduire et au mien de me faire ballader. J'aime ça aussi finalement!

Quelques éoliennes, fermes, villages, vallons et collines plus tard nous entrons dans Yosemite. Le thermomètre a perdu quelque degrés mais le paysage est magnifique. On s'arrête à tous les points de vue en descendant la Yosemite Valley, appareil photo à la main. Des sapins, des sapins et encore des sapins. Parfois brûlés mais c'est pour leur bien. Le feu aère la forêt et permet aux jeunes arbres qui vivotaient péniblement dans l'ombre de leurs aînés de grandir de tout leur long.

On s'arrête vraiment à Yosemite Village pour visite le Visitor Center. Il fait déjà nuit et on manque de se perdre, mais on finit par retrouver la voiture!

Direction notre campement! A la réception un petit film sur les ours et les commandements à observer passe en boucle. On y voit des ours éventrant des voitures, avalant des tubes de dentifrices...Chaque année une centaine de voitures sont malmenées par les plantigrades et une dizaine d'entre eux perdent la bataille.

Le campement est assez grand et on commence par partir en repérage pour trouver notre tente : la 57! On finit par y arriver: assez cosy tout compte fait ,2 lits, une coiffeuse, un tas de draps, des linges et ... un chauffage! Parfait! Devant la tente se trouve le coffre sécurisé pour la nourriture et nos produit de beauté: il bloque les odeurs et l'ours ne peut pas l'ouvrir.
On emménage donc dans notre petit chez-nous. Je ne sais toujours pas comment on est arrivées à tout prendre en une seule fois (un énorme sac Ikea, trois sacs de nourriture plus les sacs à dos et quelques autres bricoles...). Notre souper consiste en un sandwich, quelques babybel et un danois pour le dessert.

Comme il n'est pas très tard et que c'est la pleine Lune, on décide de ressortir et de retraverser la vallée de nuit. C'est grandiose. On teste tous les modes possibles de nos appareils photos pour essayer de capter quelque chose mais ce sera peine perdue. On guette l'ours désespérément: on croisera quelques biches mais l'ours nous évite!

Retour au campement, où maintenant qu'il s'agit de dormir au milieu des ours on fait moins les malignes. A 3h du matin je me réveille (presque comme d'habitude) et finalement après une longue discussion avec moi-même, je me décide à sortir de la tente pour aller au petit coin à 4h! Que d'émotion, mais toujours pas d'ours!

Le lendemain, on traverse le parc du nord au sud: on commence par une vallée débouchant sur un magnifique point de vue, on dîne près d'une rivière et on termine la journée par une petite ballade au milieu des séquoias.

On a toujours pas vu d'ours mais il fait nuit et nous avons encore 4 heures de route!

Dis c'est quand qu'on arrive!

Finalement, la maison est en vue. Mais nous ne sommes pas au bout de nos peines. Il nous faudra encore 30 minutes pour trier toutes nos affaires, pour remetre la main sur le contrat de location et accessoirement pour moi de me fendre le crâne dans la porte du coffre!!
Posted by Christelle Moulin at 8:42
Comments (4)
Thanksgiving avec Laura et Emma partie 2
Vendredi 22 novembre: San Francisco

Réveil en douceur, douche à l'eau froide (je me suis sacrifiée, Emma a eu de l'eau de chaude juste après moi, ou alors je sais pas faire fonctionner un robinet...), petite débat sur la nuit: Emma et moi on a dormi dans le même lit, elle parle selon moi et moi je dors en boule selon elle...

Bref... un petit déjeuner de rêve: on a passé 5 minutes à choisir les korn flakes tellement y en avait! Et ensuite départ!

La première fois que je suis allée à SF, il y avait Laura et moi et une petite carte et nos pieds et les bus. Cette fois on est sur-équipées: on a une voiture, un GPS et chacune un guide! Laura et Emma ont encore la chance d'avoir un chauffeur: moi!

Un premier arrêt à l'Embarcadero pour une vue de la baie et on se dirige ensuite vers la Coit Tower au sommet de Telegraph Hill.La vue est vraiment superbe. Mais il y plein d'arbres partout. En fait, ils les ont planté là exprès pour qu'on paie pour monte au sommet de la tour.

Ensuite, pour ma Carole, on descend Lombard Street (les fans de Choupette reconna\^{\i}tront). Mais bon avant de descendre il faut monter, faire la queue, quelques démarrages en côte et quelques crissements de pneus! C'est quoi cette odeur bizarre? Christelle t'es sûre que tu gères? Pas de panique les filles je maîtrise! Mais finalement ça y est, ça tourne ça tourne... Mais ça va pas vite, je suis un peu d\'{e}\c{c}ue...

Prochaine étape: le point de vue idéal sur le Golden Gate. Petite séance photo et repos devant Alcatraz et le pont rouge. La voiture c'est la classe quand même on aurait as pu faire la moiti\'{e} sans elle...

On longe le bord de l'océan pour rejoindre Fisherman's Wharf. Un petit dîner, quelques caramels à l'eau salée et un petit bonjour aux lions de mer qui se dorent la pilule sur le Pier 39.

Le vendredi après Thanksgiving aux US c'est Black Friday: la plus grosse journée de solde de l'année. Ouverture des magasins: 4h du matin, habitants restés chez eux 2, habitants dans les magasins tous les autres. Comme on avait du temps et qu'on avait pas grand chose à faire, on a décidé d'aller faire un tour de shopping avant de souper.
Pour aller de Fisherman's Wharf au centre ville, on a pris un cable car. C'est comme des montagnes russes géantes dans la ville! Avec la nuit et les lumières de la ville c'était magique. En plus on avait des places de rêve (bon d'accord on a attendu une heure pour avoir ces places). Un petit tour chez American Eagle, Ross et Old Navy et puis retour en cable car.

On a fini la journée par un petit repas chez Rainforest Café: un steak, 10 côtes de porc et 6 brochettes de crevettes pour moi, bruschetta pour Laura et pâtes pour Emma! Quoi!? ça creuse de conduire!
Posted by Christelle Moulin at 7:19
Thanksgiving avec Emma et Laura: partie 1
Jeudi 22 novembre: De LA à SF par la côte.

Départ 6h du matin, pas facile facile. On part 4 jours mais on a une voiture et on va traverser des contrées froides alors je n'ai pas lésiné sur le nombre de sacs!

Les premières heures se passent sans heurts: on quitte la ville pour rejoindre la côte. L'arrêt petit déjeuner s'appelle Solvang: village danois construit par des immigrants en 1911. Il y a même des moulins à vent! Au menu, un yogurt et de la compote aux pommes maison (je vous dis pas l'état de ma cuisine-garde-robe, ça colle encore) accompagnés d'un délicieux jus de chaussettes qu'Emma appelle café! Trois photos et quelques grimaces plus tard, on se remet en route.

Deuxième arrêt pour vérifier que le deuxième endroit le plus visité de la Californie après Disney, j'ai nommé Hearst Castle, est fermé pour Thanksgiving. On fait les fières parce qu'on sait et qu'il y a plein de voitures qui font demi-tour, mais en fait, on s'en est rendu compte le dimanche avant de partir en faisant notre programme...

On cherche un joli point de vue pour faire une petite pause dégourdissement des jambes et photographie. On finit pas s'arrêter pour voir les éléphants de mer. C'est là que le petit truc (en fait c'était un guiglet) de l'appareil photo d'Emma se casse et tombe. Nous voilà à quattre-patte à la recherche du guiglet et se faisant on trouve... les clés de la voiture!!!! Bécassine n'est jamais loin...(Bien sûr que c'est moi qui les ai perdues qui d'autres vous vouliez que ce soit?)
Il y a un bénévole passioné d'éléphants qui répond à nos questions en particulier celle de savoir la différence entre les lions et les éléphants de mer. Je ferai peut-être un article sur ce suet un jour. Sur 30 miles de long, il peut y avoir 4000 éléphants de mer pendant la saison des naissance!! On prend quelques photos et on repart.

La Pacific Highway 1 qui relie LA à San Francisco en suivant la côte du Pacific est vraiment une trés belle route. Quant le relief le permet, elle suit vraiment la côte à 30 mètres de l'Océan et quand les falaises deviennent trop escarpées, elle se transforme en vrai route de montagne. Je savais déjà que les Vaudois, les Genevois et les Hollandais ne savent pas conduire en montagne. J'ai appris que les Américains non plus. Ils roulent à 10kmh, frennent avant, pendant et après le virage alors qu'ils ont des énormes voitures hyper puissantes... Mais bon, Emma et moi avons la stratégie parfaite: arriver à pleine vitesse et coller le traine-à-bouet de devant et attendre qu'il se pousse. Résultats garantis (enfin presque..). Inutile de dire que je me suis fait très plaisir dans ces virages et qu'Emma a eu un peu peur ;)

Un petit tour par Carmel, ville dont Clint Eastwood a été le maire et qui a supprimé les feux de signalisation parce que c'est trop moche. Ouais peut être mais les stop tous les 2 mètres, c'est trop chiant. Il y a même eu un loi qui interdisait de manger des glaces dans la rue. Ville super riche, mais en fait, on cherchait surtout des toilettes et une station essence...

Direction Monterey et son aquarium. Comme d'habitude, le Routard et les autochtones nous disent qu'il faut au moins 1 journée entière pour tout visiter.. On est des pros: on a fait le tour en 3 heures: mega hamburger, 356 photos de méduses et course après la raie inclus. Les méduses étaient vraiment magnifiques et elles nous ont valu un petit concours du meilleur appareil photo. Si on ne prend pas en compte le temps qu'il a fallu à Emma pour trouver le bon mode et ensuite le temps qu'il faut à son appareil pour prendre la photo, je crois qu'elle gagne!

On reprend la route après avoir acheté le traditionel aimant souvenir direction Stanford et la Sillicon Valley. Un bref arrêt à Stanford: il fait nuit mais, les lieux sont imposants....c'est de la grosse pierre jaune, rien à voir avec les petites briques rouges de USC ou UCLA.

Dernière programmation du GPS pour la journée: chez Laura.

Elle nous attend avec un vrai repas de Thanksgiving. Un poulet (que je dois couper, pouquoi, c'est toujours à moi qu'on fait faire ces choses-là... mais c'est pas le pire à propos du poulet: il était pas vidé quand Laura l'a acheté, tout juste s'il y avait pas encore la tête avec..., Laura a appelé tout le monde à la rescousse mais personne n'était disponible alors elle a dû le vider elle-même, les gens qui connaissent Laura, vous pouvez ramasser votre mâchoire inférieure et continuer à lire, les autres aussi d'ailleurs), de la farce, des pommes de terre, du vin (un peu trop) et un gâteau.
On blague un peu, en anglais, et on file au lit pour une bonne nuit de sommeil (on est chez Laura, ce sera 8 heures au moins!).
Posted by Christelle Moulin at 8:18
Page : 1 2 3 4 Next »