Cette page appartient aux archives web de l'EPFL et n'est plus tenue à jour.
This page belongs to EPFL's web archive and is no longer updated.

Mysore et environs

La semaine suivante, nous sommes partis pour Mysore, une ville de plus de 700 000 habitants, située à 3h de train de Bangalore. A notre grand bonheur, les trains semblaient vraiment bien organisés et surtout à l'heure! Malgré la modestie et des odeurs peu parfumés des wagons, je trouvais les trains indiens moins pénibles que ceux en France (à part le TGV bien sûr). En effet, j'ai jamais passé trois heures debout dans un train indien!

Mysore semblait beaucoup plus paisible comme ville. En tout cas il y avait moins de bruit. Cependant les vendeurs et les chauffeurs de richshaw se faisaient plus harcelants. Chaque pas que l'on faisait, on recevait de nouvelles offres de marchandise. Du tissus jusqu'à la marijuana! Pendant que j'en parle, je vous conseille de ne pas acheter de drogue là-bas même si vous recevez pas mal d'offres intéressantes. Si vous vous faites prendre en train de fûmer un minable joint, vous êtes passible de prison. Personellement, je serais pas très tenté de faire de la prison en Inde.
Nous avons donc tranquillement marché de la gare jusqu'au palais de la ville. Bien sûr on peut faire ça en taxi ou rickshaw mais avec le Lonely Planet comme guide, on a eu aucun problème à repérer les hôtels. On a pris une chambre à moins de 150 rps la nuit (moins de 5 balles!) et on a finalement décidé de se faire un peu arnaquer par un chauffeur de rickshaw. Mais je crois que ça vallait la peine. On a d'abord visité un temple à Chamundi hills. Il y avait une foule incroyable autour. En fait c'étais un jour spécial où ils servaient de la bouffe gratuite alors devinez la suite... Ce qui m'a surpris c'étais le nombre de vendeurs devant le temple. Il y avait ceux qui vendaient des cartes postales, des sculptures, de la bouffe et même des gens qui cirait les chaussures! Anyway on a finalement entrer dedans, en pleine cérémonie religieuse. J'ai rien compris. On devait d'abord attendre en ligne comme dans les manèges à la ronde. Il y avait même des barrières de métal qui serpentaient une partie du temple pour faire attendre un grand nombre de gens.
Arrivé à l'intérieur, il y avait une idole au fond et des prêtres qui recevaient tous pleins d'offrandes que les gens leurs donnait. La foule offrait de l'argent, des fruits, des fleurs (il était possible d'acheter des fleurs juste à l'extérieur) et d'autres trucs aux prêtes qui leur faisait une genre de bénédiction rapide. En fait ils semblaient plutôt pressés de recevoir les offrandes. C'était assez compréhensible vue la horde de gens compactés à l'intérieur. Nous avons eu la chance de passer en avant et de recevoir des offrandes plutôt qu'en donner (sûrement parce qu'on étaient des touristes blanc!). Les prêtres nous ont donc donné des fleurs et de la poudre rouge. Les hindous mettent cette poudre sur leur front pour je ne sais quelle raison. On est finalement sortis, chacun avec une grosse tache rouge sur le front et pleins de questions sans réponses.

Par la suite on a descendu des marches pour aller voir un immense taureau de pierre. Il y avait des jeunes qui sortaient de partout et voulaient nous parler. En descendant, on a trouvé un petit belvédère caché parfait pour prendre une photo de la ville. Il y avait plusieurs garçons qui se prélassaient dans le coin. En nous voyant, ils nous ont tout de suite parlé et nous donnait du puffed rice. Moi je leur ai donné le reste de mes jackfruit sèché (ça goûte un peu comme des chips ce truc là, c'est pas mal). On voulait prendre une photo de nous deux mais on s'est retrouvé avec tous ces gars. Voilà le résultat!

Après avoir été chez un marchand d'huile qui nous a quelques peu arnaqué mais qui semblait avoir certaines connaissances dans la médécine ayurvédique, nous avons mangé de la bonne bouffe indienne dans un restaurant recommandé par notre chauffeur. Après on était fatigué et on est retourné à l'hôtel pour se reposer. Bref, ce fut une belle journée et le chauffeur de rickshaw était sympa.



Le lendemain fut une journée intensive de visites aux environs de Mysore. Avec un taxi, on visité deux sanctuaires d'oiseaux. Encore là, la variété des espèces d'oiseaux est impressionnante. Je comprends maintenant pourquoi Malini étudie en bio! On a ensuite visité un temple hoysala vraiment très beau à Somnatpur (j'en parlerai plus longtemps sur la partie concernant Belur et Halebid). Ensuite nous avons entré dans la mausolée de Tippu Sultan. Je sais pas si c'est un héros national mais il a en tout cas donné du fil à retordre aux britanniques pendant la colonisation. C'étais très beau à voir. On a terminé par une visite d'un jardin situé au pieds d'un immense barrage. Vers 19h, le jardin devenait tout illuminé mais on a préféré partir avant car il pleuvait pas mal vers 18h30.

Notre dernière journée à Mysore se passat plus tranquillement avec la visite du palais et par quelques achats dans le marché principal ainsi que quelques boutiques de soie. Le palais fut construit au début du XXe siècle par un architecte anglais. Il était interdit de prendre des photos à l'intérieur. Le centre du palais était muni d'un dôme gigantesque possèdant des vitraux donnant l'impression des kaléidoscopes. Des collones vertes pâles soutenant cette partie avec plusieurs fresque alentour. En périphérie, il y avait des peintures de parades militaires. L'artiste avant peint les visages avec un détail incroyable. Les traits des visages des personnages principaux était tellement précis qu'il était difficile de comprendre comment il avait pu peint autant de visages avec autant de personnalité et de détail. Les chambres supérieurs disposaient aussi de peintures mais elles étaient plutôt d'ordre religieuses : différentes déesses aux multiples bras tenaient des objets sacrés typique comme le lotus. On remarquat aussi qu'ils avaient construit une sorte d'amphitéâtre. Les estrades étaient couvertes mais un côté était ouvert pour voir le spectacle joué dans la cour extérieur. Par la suite, notre chauffeur de taxi d'hier nous a proposé une ballade gratuite dans une usine de soie. Malheureusement, il était trop tard pour la visitée mais nous avons jetté un coup d'oeil au magasin. Il y avait plusieurs vêtements dont des saris, des chals et des cravates fait en soie pure. Le prix était par contre, un peu trop élevé. Le chauffeur de taxi nous a ensuite payé la bouffe dans un bon resto du coin. J'ai dévoré mes dosas comme un porc puis nous sommes retourné à l'hôtel.





Le soir avant d'aller souper, je commençais a avoir des mal de ventre. La douleur a augmenté jusqu'à devenir inssuportable pendant la nuit. Ce qui devait arriver arriva et je perdit ce que j'avais mangé pendant la journée. Pendant deux à trois jours, j'avais un appétit très maigre et c'était quelquesfois dur pour le morale. Surtout quand je voyais Mélanie dévorer à pleines dents son repas alors que je prenais à peine quelques cuillerés de riz.
Posted by Etienne Jodoin on Sunday 21 August 2005 at 12:38