Cette page appartient aux archives web de l'EPFL et n'est plus tenue à jour.
This page belongs to EPFL's web archive and is no longer updated.

ça chauffe!


La première étape de construction du plancher technique de l’étage courant dans la partie nord-est du bâtiment mobilise nos équipes Chauffage, Ventilation, Sanitaire et Electricité (CVSE), menées par notre expert en électricité Jean-Pierre Ramseyer. Finalement, de la moquette recouvrira un plancher collaborant en béton et contenant  les éléments de chauffage au sol, lesquels reposent sur une structure en tôle de type Holoryb. Cet assemblage est supporté par un dédale de murets d’environ 60 cm de hauteur pour les parties plates du bâtiment. Dans cet espace, destiné à être fermé définitivement, vont circuler les conduites de ventilation et de chauffage, le circuit d’évacuation d’eau pluviale ainsi qu’une multitude de tubes électriques pour l’alimentation des boîtes de sol et la gestion automatisée du bâtiment. Le tout sera isolé du sous-sol et de l’extérieur par une épaisse couche de matériaux, toujours dans le respect de Minergie. Ces réseaux  alimenteront aussi les surfaces planes aménagées dans les pentes du bâtiment car aucune réservation n’a pus être implantée sur la surface de 10'000 m2 des coques en béton.

La synthèse de tous ces éléments ainsi que la coordination technique des mandataires sur cette partie très complexe, encore une, sont assurés par Pierre-François Blanc, de la Direction Technique. Par ailleurs, un plan qualité intégré avec points d’arrêts a été élaboré pour assurer un suivi optimal de l’activité des sept maîtres d’états, de nos compagnons Losinger pour la maçonnerie, des notes de calculs de nos mandataires et de la préparation du dossier « As Built » incluant des enregistrements vidéos de chaque espace avant sa fermeture définitive. Afin de pouvoir travailler au sec au niveau de l’étage courant, une fermeture provisoire est mise en place permettant aux équipes d’avancer le travail à l’intérieur du bâtiment.

La charpente et le complexe de la toiture avancent malgré une météo peu favorable ce dernier mois.Travailler sur cette forme inhabituelle de toiture a en effet demandé une mobilisation importante et la mise en place d’un avenant participatif sécurité impliquant les six entreprises engagées dans ces travaux, la SUVA et Losinger. Le développement du travail en nacelle par le bas, l’installation de lignes de vie pour attacher efficacement les stops chutes et la pose de nombreux filets sont des exemples des dispositifs spéciaux mis en place pour assurer la sécurité des travailleurs. 

Losinger©

Retrouvez les articles sur Welcom et les webcams du Learning Center sur www.losinger.ch
 

Posted by Mirjana Rittmeyer on Monday 2 February 2009 at 21:16