Cette page appartient aux archives web de l'EPFL et n'est plus tenue à jour.
This page belongs to EPFL's web archive and is no longer updated.

Life. Don't talk to me about life.

La roue tourne (mais pas dans les Kinder)
Dans un des multiples trips "retour en enfance" que les jeunes de 20-25 ans se font, hier c'était l'achat du Kinder Surprise.
Je pense que tout le monde ici a eu au moins un Kinder Surprise, avec le fameux jouet à monter dedans, mon préféré étant les "voitures-avec-la-roue-en-métal-dedans", qu'on lancait 15 fois pour qu'elle parte loin sous effet d'inertie.
Mais là, de retour à mon oeuf et ma capsule jaune, paf : pas de voiture, pas de petit mobile avec autocollants : j'ai eu une pauvre figurine d'une lutine ressemblant au croisement d'un leprechaun et de Lisa Simpson, et un pote a reçu un cheval ROSE (oui oui, rose) à monter, mais immobile.

Et là, je me dis : "Toute nostalgie gardée, bah c'était mieux avant ces cons de jouets." Les Kinder (oui, je sais, je devrais dire Kindern, mais je vous emmerde) ont chuté.
Mais c'était pas une chute directe et rapide, non. On a eu de plus en plus de figurines pour commencer (merci les collectionneurs), puis c'est devenu des figurines de film, mais côté jouets, on a perdu l'innovation originale. On est passés des voitures incroyables à des ordinaires, puis des mobiles sans grand intérêt, pour finir aux figurines à monter. On a ralenti, peu à peu, en perdant progressivement de l'énorme énergie du début, comme la roue en métal.

Alors pour vous, "l'équipe travaillant exclusivement à la conception et à la fabrication des jouets" (je cite le site), mon message est simple, clair et efficace : je veux des vrais jouets dans les Kinder.
Relancez un bon coup la roue, arrêtez les licenses abusives, et repartez pour 29 autres années de folie et d'émerveillement pour les enfants.
Posted by Matthieu Dietrich at 15:41
Allow me to introduce myself...
Salut à vous.
Je me présente, en bref : Matt, 21 ans, grand, brun, en études d'info et cinéphile accompli.
Mais si j'ai créé ce blog, c'est pas pour vous parler de ma vie (enfin, presque pas).
En effet, si je vous en parlais, vous vous retrouveriez déçu très vite (il se passe pas grand-chose, et au 20ème post "j'ai mangé des pâtes", je sentirais un relâchement de votre attention, surtout que des comme ça, on en voit partout).
"Mais il va dire quoi le bonhomme alors?" Bah il va parler de rien. Enfin, presque rien.

Pour être honnête, dans les moments de réflexion intense (i.e. une bonne cuite, un cours un peu chiant, etc...), il me prend de partir dans des réflexions sur les tenants du monde, du style "Pourquoi on est tous là", "Pourquoi Kyo a du succès", "Pourquoi un demi de bière c'est 25cl", enfin les délires habituels.
Et ça, j'ai envie de les noter dans un coin, de me les garder pour plus tard, de les partager avec des gens.
D'où blog.

Voilà, bonne lecture (ou retournez sur votre site de cul en arrière-plan si vous vous servez de moi en couverture).
Posted by Matthieu Dietrich at 11:49