Cette page appartient aux archives web de l'EPFL et n'est plus tenue à jour.
This page belongs to EPFL's web archive and is no longer updated.

La révolte estudiantine et le syndrome NIMBY

Voilà à quoi s'amusent nos collègues américains : ils "manifestent contre le refus de la ville de leur accorder des places supplémentaires pour garer leurs véhicules". Oui, en Caroline du Nord, on manifeste parce qu'il n'y a pas assez de place pour parquer sa voiture au lycée (alors qu'il y a une belle pelouse devant le lycée qui a malheureusement été classée patrimoine historique).

Et bien à l'EPFL, c'est pareil ! On proteste contre le prix de ladite place au centre sportif.

En dehors du parallèle entre deux régions géographiques éloignées sur les préoccupations de l'étudiant actuel, je me demande à quoi servent les opérations "A vélo au boulot", les articles de recherche sur le syndorme NIMBY, les chaires en développement durable (ici et ) et les conférences de Al Gore. Tout ça pour qu'à la fin, après avoir émis plein d'idées sur comment on pourrait faire mieux, on le refuse dans notre environnement proche...

Il suffirait simplement de manifester pour une meilleure infrastructure en transports publics, en particulier le prolongement d'une ligne de bus TL reliant le Poly à la Bourdonnette par la route cantonale, et s'arrêtant devant le centre sportif. On construit deux arrêts de bus, on allonge la ligne de quelques minutes, et le tour est joué.

Ou alors en brandissant des pancartes pour la création d'un PolyVelib (rappelons que Vélib' est un mot valise inspiré de "liberté", et c'est précisément ce que demandent les étudiants de Raleigh dans l'article cité plus haut, en parlant, eux, de la voiture bien entendu).

Je m'en retourne travailler à mon projet de semestre sur la modélisation de l'utilisation du territoire et des réseaux de transport...

Posted by Antonin Danalet on Tuesday 7 October 2008 at 16:25
Comments
A cette sugestion, les TL répondront que ce n'est pas rentable et qu'on va quand même pas faire quelque chose juste pour la bonne cause...

Beaucoup plus terre à terre maintenant, je trouve que les personnes venant en voiture au Poly ou à l'UNIL(dont je fais partie, non par choix mais par obligation) devraient se voir autoriser le parking au centre sportif s'ils sont également les heureux propriétaire d'un de ces fameux macaron.

Effectivement, prendre sa voiture pour aller faire du sport est un peu exagéré mais depuis le Poly c'est gentiment dix à quinze minutes de marche et si on veut rentrer chez soi directement après, devoir retourner au Poly juste pour chercher sa voiture est un petit peu embêtant...
Posted by Grégoire Gallet on Tuesday 7 October 2008 at 16:38
La rentabilité du M2 n'est pas non plus immédiate, très difficilement quantifiable et les travaux ont couté une fortune. Et pourtant, on l'a fait.
La rentabilité des transports en commun se fait sur le long terme, il s'agit d'infrastructures pour pouvoir développer une zone géographique. En l'occurrence, avec le Learning Center, les logements et l'hôtel, il faudra bien penser à une infrastructure de transport, d'autant que le Tsol est déjà utilisé au maximum de ses capacités. Tu penses bien qu'en créant une telle ligne, elle ne sera pas uniquement utilisée par les étudiants sportifs du Poly, mais aussi par ceux qui iront aux cours le matin, par les étudiants et les non étudiants qui iront au bord du lac, etc.
Je ne crois pas qu'il faut réfléchir en terme de rentabilité, mais en terme de besoins et de volonté politique de s'engager pour le développement des hautes écoles et des transports en commun.
Bref, le service public.

Et en parlant rentabilité, pourquoi ne pas admettre que proposer des places de parc a un cout ?

De plus, si le parking est toujours plein à craquer, ça ne te poussera pas non plus à y aller en voiture. Le rendre payant permet de mieux gérer les flux d'utilisateurs.
Posted by Antonin Danalet on Tuesday 7 October 2008 at 16:52
Développer la ligne côté lac de l'EPFL semble être un impératif si le campus veut "vivre" effetivement.

Ma remarque n'était pas là pour appeller au débat, juste pour faire remarquer, précisement, quelque chose. Le M2 s'intègre dans le plan plus large du développement du Nord Vaudaois et de l'agrandissement de Lausanne et sa rentabilité, à long terme est pratiquement asurrée par ce développement. De ce côté là de Lausanne, on est très très vite à Morge et les TPM prennent le relais.

La ligne de bus passant par Bourdonnette-UNIL-EPFL existe déjà mais c'est les horaires adaptés à une faible fréquentation et tu peux être sur que les TL ne vont pas mettre plus de bus pour les hypothétiques sportifs de l'EPF.

Quant aux places de parc, oui elles ont un coût et je n'ai pas parlé de rendre ces places gratuites, juste comprises dans le macaron délivrer par l'EPFL que je paie chaque mois.

A noter que quand elles étaient effectivement gratuites je n'ai jamais eu de problème pour trouver une place même à midi ou 16h00.
Posted by Grégoire Gallet on Tuesday 7 October 2008 at 17:44
Oui, mea culpa, il existe une ligne de bus, la 30, qui passe devant le poly, avec un bus toutes les 30 minutes. On en apprend tous les jours...

(bon, moi, le centre sportif, j'y vais à pied, donc j'ai jamais testé, je ne sais pas si c'est pratique)

http://web-anc.t-l.ch/reseau_horaire_old/brochure07/ligne-07-30-LV.pdf
Posted by Antonin Danalet on Tuesday 7 October 2008 at 20:21
Je me permets par ailleurs de citer le grand penseur et philosophe Luk à ce sujet :

"et pourquoi ne pas faire un petit jogging entre le poly et le centre sportif?"

Source : http://antonind.blogspot.com/2008/10/la-rvolte-estudiantine-et-le-syndrome.html
Posted by Antonin Danalet on Tuesday 7 October 2008 at 20:22
(je dis "grand penseur et philosophe" parce que c'est probablement la remarque la plus sage... Marcher 15 minutes ou courir un peu moins de temps, ça reste la meilleure solution)
Posted by Antonin Danalet on Tuesday 7 October 2008 at 20:25
(je réponds en plusieurs commentaires, comme ça, ça donne l'impression que ce blog est extrêmement vivant ;)
Posted by Antonin Danalet on Tuesday 7 October 2008 at 20:26
Moi je vote pour les bleus!
Posted by Samuel Cobbi on Tuesday 7 October 2008 at 21:17
Merci Samuel pour ta contribution à la discussion. Le débat est lancé.
Posted by Antonin Danalet on Tuesday 7 October 2008 at 23:02
Hop, un autre étudiant proteste, contre le TSOL cette fois : http://www.cuk.ch/articles/4003
Posted by Antonin Danalet on Saturday 11 October 2008 at 18:20