Cette page appartient aux archives web de l'EPFL et n'est plus tenue à jour.
This page belongs to EPFL's web archive and is no longer updated.

Taxes d'études et bourses: petit explicatif

L'un des dossiers de cette année est la très probable augmentation des taxes d'études à l'EPFL et l'ETHZ. Les directions des deux écoles souhaitent les doubler, mais assurent que les fonds supplémentaires qui en résulteraient seraient destinés à des projets pour les étudiants, tels qu'un système de bourses plus solide ou des logements. Ils ne serviraient en tout cas pas à la recherche ou d'autres domaines des EPF.

Soit. Mais l'acceptabilité d'une telle mesure repose fortement sur l'adéquation du système de bourses, et ce point doit être étudié avec beaucoup d'attention.

Les statistiques de l'OFS montrent clairement qu'à l'EPFL, les parents de la majorité des étudiants ont une formation supérieure, impliquant souvent des revenus plus élevés. La "classe défavorisée" ne constitue que 11% des effectifs dans notre école. Les bourses sont totalement disparates entre les cantons, et lorsqu'ils arrivent à se mettre d'accord, c'est sur un montant annuel de bourse de 6'000 frs inférieur au montant minimum nécessaire indiqué par l'OFS. Et quand on voit que 63% des étudiants travaillent à côté des études, qu'ils se farcissent en moyenne des semaines à 55 heures pour les filières en sciences et techniques, et tout ça pour pouvoir couvrir 40% de leur budget alors que les subsides étatiques n'en couvrent que 2%... on se dit qu'il y a un gros, gros problème...

Il est donc évident qu'une augmentation des taxes fermerait les portes de l'EPFL à plus d'un, compromettant ainsi l'égalité des chances de tous et rendant impossible pour beaucoup la conjugaison de la survie et d'études réussies...

La direction a communiqué son intention d'impliquer les étudiants dans ce dossier (ce qui est la moindre vu le sujet!): c'est donc à nous maintenant de nous renseigner, de cogiter, de brainstormer, de nous manifester et de formuler nos envies, nos désirs et nos exigences!

Et c'est dans cette optique que l'AGEPolytique vous demande d'exprimer votre avis sur le sujet grâce à ce petit sondage. Une séance séance de débat où seront conviés l'ensemble des étudiants sera organisée, on vous tient bien sûr au courant!

Le mot de la fin : Qui ne dit rien consent, ici bas. N'espérez pas qu'en ne disant rien, le monde se fera tout rose pour vous!

Posted by Danielle Tendall on Wednesday 29 October 2008 at 23:16
Comments
I am an international student studying in bachelor, a small minority in the midst of swiss and european students.

I used to study in england, and the reason I chose to come to EPFL was entirely due to the low school fee.

With the course of studies, I am realizing how high the standard of EPFL is, but honestly, I knew nothing or heard anything of EPFL before coming here.

I heard that the committee tries to raise the school fee for international students up to CHF 10000 per year.

I doubt that any international students will get attracted to EPFL to study bachelor, if they have to pay the same fee in a french speaking school, very little known in other parts of the world as other english speaking known universities of the world.

As far as I know, most of the international students I have go to know in EPFL will not be willing, or will not be able to pay this much of fee. EPFL is just chasing away little international students who had the bravery to come here, and making the school even more local.

I, myself, begin to consider if I have to apply for a transfer to another school in another country...
Posted by Hyun Jin Shim on Wednesday 22 April 2009 at 15:16