Cette page appartient aux archives web de l'EPFL et n'est plus tenue à jour.
This page belongs to EPFL's web archive and is no longer updated.

Initiative parlementaire sur les taxes d'études

Nous en avons déjà parlé (notamment sur facebook),  jeudi prochain (le 6 mars) le Conseil National va se prononcer sur la motion "EPF. Taxes d'études équitables" Le texte complet peut être trouvé ici :
http://www.parlament.ch/f/suche/pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20134008

En résumé, si cette motion passe, le Conseil Fédéral, sur proposition du Conseil des EPFs, pourra augmenter les taxes d'études pour tous les étudiants sans limite, puis par-dessus ré-augmenter cette taxe (jusqu'à la tripler) pour les étudiants d'origine étrangère. Mais pas de panique, la direction a toujours  affirmé qu'ils ne souhaitaient "que" doubler les taxes pour les étrangers, tripler leur semblant excessif…si l’on se base sur les dernières propositions du conseil des EPFs, on arrive donc à des taxes annuelles de 2532.- pour les étudiants dont le domicile fiscal est en Suisses, et de 5064.- pour ceux dont le domicile fiscal est à l’étrangers. Vous voyez, aucune raison de se plaindre…

La position de l'AGEPoly n'a pas changée, nous sommes contre toute augmentation des taxes d'études. Nous avons déjà beaucoup communiqué à ce sujets (notre argumentaire est toujours disponible à la boutique d'ailleurs). Malheureusement, le sujet n'étant pour le moment plus dans les mains de la direction de l'EPFL ou du conseil des EPFs, nous avons dû revoir notre approche et adopter un processus de lobbying intensif. Tout au long de l'année nous avons rencontré des dizaines de parlementaires, avec l'aide de nos amis de l'UNES, et tenté de faire valoir nos arguments. Nous avons obtenu quelque succès, puisque cet été la CSEC-E a rejeté une première version de l’initiative, en invoquant plusieurs des arguments que nous leur avions fournis. http://www.rts.ch/info/suisse/5180030-une-commission-rejette-la-hausse-des-taxes-pour-les-etudiants-etrangers.html . L'inconvénient majeur étant bien entendu que, hormis les parlementaires eux-mêmes, peu de gens sont au courant de notre action...

Récemment, nous avons lancé un appel aux volontaires : nous proposons aux étudiants Suisses de contacter directement leurs conseillers nationaux. L'idée est de leur montrer que leurs propres électeurs se sentent concernés par le sujet, et pas seulement des associations étudiantes. Les intéressés peuvent contacter responsable.unes@epfl.ch. Nous fournirons les adresses des conseillers du canton de l'étudiant, ainsi qu'une liste de lettre/arguments à leur envoyer. A quelque jour du vote, c'est le moment idéal pour attirer à nouveau leur attention sur le sujet. Donc si vous êtes motivés à participer, n'hésitez pas, contactez-nous !

 

Posted by Renaud Goupil on Monday 3 March 2014 at 11:29