Cette page appartient aux archives web de l'EPFL et n'est plus tenue à jour.
This page belongs to EPFL's web archive and is no longer updated.

Blog de l'AGEPolytique

Ce que vous ne savez pas à propos de la hausse des prix des menus conventionnés à l'EPFL

En ce début de rentrée académique, les étudiants, les enseignants, les collaborateurs et les restaurateurs ont pu constater une hausse importante des prix de certains menus de certaines cafeteria de l’EPFL. Pour trouver des informations à ce sujet, il faut chercher un lien dans les actualités de la page restauration.epfl.ch. On y trouve que ces prix ont été acceptés par la commission de restauration et l’Assemblée d’Ecole, avec une insistance sur la présence d’étudiants dans cette dernière. Les gérant des cafétériats eux même n'ont étés informés de cette hausse que la semaine dernière, qui n'a pas été décidée par eux. Soucieuse de votre bien à toutes et tous, l’AGEPolytique a mené l’enquête, a retrouvé l’un des représentants étudiants en question, et l’a interrogé pour vous :

Alors, les étudiants de l’Assemblée d’Ecole, tous des traitres ?

On a également été très surpris par la communication de l’EPFL sur cette hausse, mais pas pour les mêmes raisons que la majorité des étudiants.

Mais encore ?

Lors de la séance du 26 août de l’Assemblée d’Ecole, nous avons eu une présentation assez complète sur les raisons de l’augmentation à venir. Par contre, nous avons été mis devant le fait accompli : nous pouvions poser des questions, mais il n’a jamais été question de donner notre accord.

Donc, pourquoi cette hausse ?

Je ne vais pas vous faire de cours d’économie, mais en gros les charges sur les restaurateurs ont augmenté (augmentation de l’indice des prix lié à la consommation, arrivée d’un treizième salaire obligatoire pour les employés de la restauration depuis 2010, etc…), sans que les prix des menus augmentent depuis 2008. Je ne dis pas que je soutiens la hausse, je répète simplement les explications qui m’ont été données.

 

L'AGEPoly va continuer les discussions avec les responsables de la restauration à l'EPFL pour améliorer la situation.

En revanche, si vous souhaitez faire part de votre mécontentement, ou si vous avez encore des questions, n'hésitez pas à écrire à : non8chf@agepoly.ch. Cette adresse redirige vers les personnes responsables de la restauration à l'EPFL.

Posted by Coralie Boulet at 23:34
Comments (1)
Bonne rentrée !

 

L'AGEPoly(tique) te souhaite une très belle rentrée =)

Et tout comme vous, l'AGEPolytique va se remettre rapidement au travail. D'ailleurs, qui dit nouvelle année dit nouvelle équipe AGEPolytique! Donc si la représentation étudiante et l'associatif te plaisent, viens nous voir mardi 16 septembre en CM0416 à 20h, ou écris un mail à agepolytique@agepoly.ch.

Posted by Coralie Boulet at 20:09
Motion sur les taxes d'études définitivement enterrée!

La motion "EPF. Taxes d'études équitables" a été définitivement rejetée le 16 juin par le Conseil des Etats. Rappelons que cette motion aurait rendu possible l'augmentation des taxes d'études dans les EPF, ainsi que la différenciation de ces taxes en fonction de l'origine fiscale des étudiant-e-s.

C'est une très belle victoire pour les étudiant-e-s. L'AGEPoly, ainsi que le VSETH (association des étudiant-e-s de l'EPFZ) et l'UNES (union des étudiant-e-s de Suisse) se réjouissent de cette décision.

Restons cependant attentif car d'autres propositions similaires pourraient voir le jour (notamment par le Conseil des EPF ou dans le message FRI 2017-2020). L'AGEPolytique continuera de se tenir informée pour anticiper et contrer ce genre de situations.

Posted by Coralie Boulet at 17:51
Comments (6)
Victoire pour les étudiant·e·s: rejet de la motion sur les taxes d'études par la CSEC-E

Le mardi 20 mai, la  Commission de l'éducation, de la science et de la culture du Conseil des États (CSEC-E) a rejeté avec une nette majorité (8 contre 1) la motion “EPF. Taxes d’études équitables. Cette motion visait à rendre possible le triplement des frais d’écolage pour les étudiant·e·s des EPF ne résidant pas fiscalement en Suisse, tout en laissant la possibilité au Conseil Fédéral, sur proposition du conseil des EPF, d’augmenter ces mêmes frais d’écolages pour les étudiant·e·s étant résidents fiscaux suisses.

 

L’AGEPoly salue cette décision et recommande, tout comme la CSEC-E, de rejeter cette motion également en séance plénière du Conseil des États, qui se déroulera le 16 juin 2014.

 

Posted by Coralie Boulet at 16:40
Informations sur les taxes d'études

Le 6 Mars dernier, le Conseil national a décidé, a discuté de la motion « EPF. Taxes d’études équitables ». Cette motion, qui prévoit de transférer la compétence de fixer les taxes d’études du Conseil des EPF au Conseil fédéral, permet également de différencier (jusqu’à un triplement) les taxes d’études pour les étudiants ne résidant pas fiscalement en Suisse. Malgré l’énorme travail de contact, d’information et d’avertissement des parlementaires que nous avons fait avec les étudiants, au côté du VSETH (association des étudiants de l’ETHZ) et de l’UNES, le Conseil a, au terme d’une discussion d’une dizaine de minutes (dont vous pouvez retrouver l’intégralité ici), choisi d’accepter cette motion à 99 voix contre 78 et 18 abstentions (vous pouvez retrouver le détail des votes ici).

 

Nous sommes bien évidemment extrêmement déçus par ce vote, notamment parce que cette initiative ouvre la voie à des augmentations massives des taxes et envoie un message contre-productif dans le cadre des négociations sur les accords Erasmus+ et Horizon 2020.

 

Cette motion doit désormais être discutée à la Commission Science, Education et Culture du Conseil des Etats (CSEC-E). Nous allons, avec nos collègues du VSETH et de l’UNES,  continuer notre travail d’information auprès des Conseillers aux Etats, afin qu’ils se rendent compte de la nocivité de cette motion pour la formation et l’économie de la Suisse. Il faut savoir que par le passé la CSEC-E s’était montrée plus réceptive à nos arguments et avait rejeté l’initiative de commission précédente sur les taxes d’études (ancêtre de la motion actuelle),  avec des arguments similaires à ceux que nous leur avions présentés à l’époque.

 

Quant aux conséquences concrètes de ce vote pour les étudiants des EPFs, elles sont pour le moment inexistantes. Aucune augmentation ne sera mise en place avant la fin du processus parlementaire, qui prendra encore plusieurs mois. De plus, nos contacts avec la direction de l’EPFL et du Conseil des EPFs nous ont confirmé qu’aucun plan concret n’était pour le moment envisagé, que ce soit au niveau du montant exact de l’augmentation, de sa date d’application, ou bien encore si cela va seulement concerner les futurs étudiants ou aussi ceux étant déjà sur place. Nous vous tiendrons bien évidemment informé dès que nous aurons plus d’information à ce sujet. Dans tous les cas, soyez assuré que nous sommes loin d’avoir baissé les bras, et que cette augmentation des taxes d’études est encore loin d’être validée.

 

Posted by Gilles Laurent Christophe Baud at 17:44
Initiative parlementaire sur les taxes d'études

Nous en avons déjà parlé (notamment sur facebook),  jeudi prochain (le 6 mars) le Conseil National va se prononcer sur la motion "EPF. Taxes d'études équitables" Le texte complet peut être trouvé ici :
http://www.parlament.ch/f/suche/pages/geschaefte.aspx?gesch_id=20134008

En résumé, si cette motion passe, le Conseil Fédéral, sur proposition du Conseil des EPFs, pourra augmenter les taxes d'études pour tous les étudiants sans limite, puis par-dessus ré-augmenter cette taxe (jusqu'à la tripler) pour les étudiants d'origine étrangère. Mais pas de panique, la direction a toujours  affirmé qu'ils ne souhaitaient "que" doubler les taxes pour les étrangers, tripler leur semblant excessif…si l’on se base sur les dernières propositions du conseil des EPFs, on arrive donc à des taxes annuelles de 2532.- pour les étudiants dont le domicile fiscal est en Suisses, et de 5064.- pour ceux dont le domicile fiscal est à l’étrangers. Vous voyez, aucune raison de se plaindre…

La position de l'AGEPoly n'a pas changée, nous sommes contre toute augmentation des taxes d'études. Nous avons déjà beaucoup communiqué à ce sujets (notre argumentaire est toujours disponible à la boutique d'ailleurs). Malheureusement, le sujet n'étant pour le moment plus dans les mains de la direction de l'EPFL ou du conseil des EPFs, nous avons dû revoir notre approche et adopter un processus de lobbying intensif. Tout au long de l'année nous avons rencontré des dizaines de parlementaires, avec l'aide de nos amis de l'UNES, et tenté de faire valoir nos arguments. Nous avons obtenu quelque succès, puisque cet été la CSEC-E a rejeté une première version de l’initiative, en invoquant plusieurs des arguments que nous leur avions fournis. http://www.rts.ch/info/suisse/5180030-une-commission-rejette-la-hausse-des-taxes-pour-les-etudiants-etrangers.html . L'inconvénient majeur étant bien entendu que, hormis les parlementaires eux-mêmes, peu de gens sont au courant de notre action...

Récemment, nous avons lancé un appel aux volontaires : nous proposons aux étudiants Suisses de contacter directement leurs conseillers nationaux. L'idée est de leur montrer que leurs propres électeurs se sentent concernés par le sujet, et pas seulement des associations étudiantes. Les intéressés peuvent contacter responsable.unes@epfl.ch. Nous fournirons les adresses des conseillers du canton de l'étudiant, ainsi qu'une liste de lettre/arguments à leur envoyer. A quelque jour du vote, c'est le moment idéal pour attirer à nouveau leur attention sur le sujet. Donc si vous êtes motivés à participer, n'hésitez pas, contactez-nous !

 

Posted by Renaud Goupil at 11:29
Manifestation le 1er Mars

Pour protester contre la fin de la participation de la Suisse aux accords Erasmus+ et Horizon 2020, l’UNES appelle tous les étudiants de Suisse à se mobiliser et à venir manifester le 1er mars à 14h30 devant le Palais fédéral à Berne. Toutes les infos sur le site de l’UNES : http://www.vss-unes.ch/?lang=fr

En effet, il ne s’agit pas d’une manifestation organisée par les associations étudiantes, mais de quelque chose de bien plus large, impliquant des organisations syndicales et partis politiques. Leurs revendications dépassent amplement le cadre de la situation étudiante, contestant parfois le résultat de la votation du 9 Février, ou ayant des revendications n'ayant rien à voir avec la situation étudiante. La démonstration en image :

http://neuchatel.unia.ch/

http://www.gruene.ch/web/gruene/fr/participer/Manifestation-Pour-une-Suisse-ouverte.html?mgnlCK=1392914735595

http://www.juso.ch/fr/node/5027

L’AGEPoly, de par ses statuts, ne peut (et ne veut) pas remettre en question une décision démocratique prise souverainement par le peuple. Etant une assocation apolitique, nous ne pouvons pas non plus nous prononcer sur d'autre sujets politiques qui ne concernent pas les étudiants. Ca ne veut pas dire que l'AGEPoly prends position sur les renvendications ou le message véhiculé par ces organisations. Seulement que nous n'avons pas le droit de nous joindre à eux sur ces sujets en tant qu'association. Nous ne pouvons nous prononcer/travailler que sur les thématiques étudiantes, à savoir Erasmus+ et Horizon 2020 dans ce cas.

Pour celles et ceux qui estiment que l'AGEpoly devrait s'engager plus, je vous invite à participer à nos Assemblées Générales et à proposer des modifications de nos statuts ;) Pour l'instant, nous continuerons d’agir et de militer pour une amélioration de la situation, sans trahir nos statuts ou nos convictions. Plus d’informations bientôt :)

Posted by Renaud Goupil at 13:10
Manifesation à Berne : Détails logistiques

Pour ceux qui se souhaitent se joindre à nous, l'AGEPoly prendra le train de 16h20 à la gare de Lausanne. Nétant pas une association qui à l'habitude de manifester, nous ne mettrons pas de pancartes ou autre équipement à disposition des étudiants (ça ne correspondrait pas vraiment au thème de ce rassemblement de toute façon).

Posted by Renaud Goupil at 14:27
Suspension des accords Erasmus+ et Horizon 2020 : Ce que ça change pour nous.

Bon, ben voilà. La commission européenne a mis ses menaces à exécution et a suspendu les discussions sur le renouvellement de la participation de la Suisse aux accords Erasmus+ et Horizon 2020, par pures représailles politiques. Nous avons déjà abordé le sujet dans nos prises de positions (voir articles plus bas) et donné notre avis sur ce que certains qualifient de désastre. Mais nous n’avons pas exactement abordé en détail comment nous, étudiants de l’EPFL, allons être affectés :

 

Parlons déjà du programme Erasmus. Pour les deux du fond qui ne savent pas ce que c’est, Wikipedia nous dit : « Erasmus (European Action Scheme for the Mobility of University Students) est le nom donné au programme d'échange d'étudiants et d'enseignants entre les universités et les grandes écoles européennes. Ce programme fait partie de l'Espace Européen de l'Enseignement Supérieur2. C'est un sous-ensemble du programme Éducation et Formation Tout au Long de la Vie (EFTLV)/Lifelong Learning (LLL)3. Le nom du programme vient du moine humaniste et théologien néerlandais Érasme (1469-1536). » C’est donc un programme d’échange universitaire à travers toute l’Europe, auquel l’EPFL participe depuis 2010. Cette année l’EPFL a envoyé 380 étudiants en échange, dont près de 200 en Europe, et en a accueilli 545, dont près de 400 d'Europe.  Même si l’EPFL peut se reposer sur ses partenariats directs avec les autres universités, c’est un sérieux revers infligé à la mobilité de nos étudiants.

 

D’ailleurs, à propos des candidatures un échange Erasmus, la direction et l’AGEPoly recommandent aux étudiants intéressés de continuer normalement le processus. Avec un peu de chance quelqu’un réussira à trouver une solution politique d’ici le 1er Mars (délais de dépôt des candidatures), voir même après...

Mise à jour CDS du 19/02/14 : L'EPFL travaille au maintiens des échanges étudiants en Europe, en substituant les accords Erasmus (au niveau international) aux accords bilatéraux directement entre universités. En combinant ces accords et des financements de la Confédération, l'EPFL estime être en mesure d'assurer un programme d'échange identique pour les étudiants souhaitant partir en Europe (y compris d'un point de vue financier) seul l'aspect administratif serait différent. Ne vous inquiétez donc pas outre mesure sur ce sujet.

Penchons-nous sur le cas d’Horizon 2020. Toujours selon Wikipedia, «Horizon 2020 est le programme européen pour la recherche et le développement pour la période 2014-2020. Il prend la suite du Septième programme-cadre de recherche1,2,3 et du programme pour la compétitivité et l’innovation (CIP 2007 2013) ; il intègre aussi EURATOM et l'IET (Institut européen d'innovation et de technologie). Il est doté d'un budget de 80 milliards d'euros. » Selon plusieurs sources (notamment Patrick Aebischer lui-même dans tout ce que la Suisse compte de médias) l’EPFL reçoit de l’Europe près de 85 millions de Francs, ce qui représente près de 10% du budget total de l’EPFL et pas loin de 40% de celui de la recherche. De très nombreux projets dépendent directement de cet accord, dont le prestigieux Blue Brain Project, dont seul 1/3 du financement (300 millions sur 1 milliard) est actuellement versé. Le reste, ainsi que tous les autres projets de recherches en cours à l’EPFL, sont actuellement remis en cause.

 

On pourrait a priori penser que l’impact sur les étudiants est restreint, mais c’est oublier que le nombre et la qualité des projets de recherche menés à l’EPFL influe directement sur le nombre et la qualité des spécialistes qui viennent travailler à l’EPFL. Or ce sont ces enseignants-chercheurs, par leurs cours ultraspécialisés et leurs projets de pointe, qui assurent la qualité et la renommée de notre formation. La perte de ces fonds risque donc d’entraîner une baisse non seulement de la qualité de la recherche EPFL, mais bien également de la qualité  de la formation EPFL.

 

Voilà en résumé de quelle façon nous, étudiants de l’EPFL, sommes touchés. Même si on peut y voir un hasard du calendrier (puisque ces deux accords sont parmi ceux qui devaient être rediscutés le plus tôt dans le calendrier des relations Suisse-UE) Il est déplorable que la recherche, l’éducation et l’innovation soient les premiers sujets directement affectés par les conséquences du vote du 9 Février. Nous allons tout faire notre possible pour que les dégâts soient les plus limités possibles, et espérons que des accords puissent être trouvés. Ce qui est sûr, c’est qu’on n’a pas fini d’entendre parler de cette histoire…

Posted by Renaud Goupil at 10:01
Suspension des accords Erasmus+ et Horizon 2020 : Appel à manifester

L'AGEPoly, en collaboration avec nos collègues de Neuchâtel (FEN) , l'UNIL (FAE), de l’Université de Zurich (VSUZH), et Hautes Ecoles Suisses (students.fhnv) ont conjointement appellé les étudiants à se mobiliser pour protester contre la suspension des accords Erasmus+ et Horizon 2020 (lire le communiqué de la FEN) .

La manifestation aura lieu le Jeudi 20 Février à 18h à Berne, au palais fédéral (pas très loin de la gare CFF). L'AGEPoly sera bien entendu présente et nous invitons tous les étudiants qui le souhaitent à nous y rejoindre.

Posted by Renaud Goupil at 3:16
Page : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Next »